Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 06:00

Un article de nos amiEs de Contre-Informations à propos de l’actualité des différents courants fascistes aux européennes. L’original est par là.

Élections européennes : Dieudonné d’un côté, le Parti de la France de l’autre…

Avec la crise générale du capitalisme pullulent les initiatives de type fasciste, comme l’ont déjà montré les années 1920-1930. La liste de Dieudonné en Ile de France pour les élections européennes est l’une de ces initiative. En ce moment ses partisans font le tour des marchés pour soutenir cette liste appelée « antisioniste », qui inévitablement rassemble des gens prétendument de « tous horizons », dans un prétendu grand mélange, plein de confusion, entre extrême-droite et extrême-gauche.

Dieudonné lui-même est rodé et assume son entreprise, ce qui signifie qu’il faut être capable d’assumer idéologiquement, politiquement et culturellement (voir cette vidéoriche d’enseignements à ce sujet).

Le nom de la liste est en effet « liste antisioniste », mais vu que le sionisme concerne la Palestine et non la France, il va de soi qu’une telle définition revient ni plus ni moins à de l’antisémitisme n’assumant pas encore son visage odieux (voir à ce sujet l’articleComment Dieudonné est devenu antisémite).

La liste s’affirme pour une « Europe libérée de la censure, du communautarisme, des spéculateurs et de l’OTAN ». C’est très exactement le discours « national-révolutionnaire » : on dit censure pour ne pas assumer d’avoir à parler des idées dominantes, on parle de « communautarisme » pour ne pas assumer son nationalisme trop ouvertement, on parle de « spéculateurs » pour ne pas attaquer les capitalistes, on critique l’OTAN mais pas l’impérialisme français.

C’est une ligne typiquement « national-révolutionnaire » (voir à ce sujet Questions et réponses sur la conception idéaliste et pessimiste d’Alain Soral).

A noter qu’à côté de courant « national-révolutionnaire », il y aura également une liste de l’autre courant d’extrême-droite, qu’on peut qualifier de national-catholique et menée par le « Parti de la France », dirigé par Carl Lang et se revendiquant d’une « droite nationale, sociale et identitaire ».

« National » et « Social »... Et de surcroît « identitaire » pour ceux et celles qui n’auraient pas compris.

Le Parti de la France présente trois listes, et se veut un pas en avant pour donner une naissance à une nouvelle grande structure à la place du Front national (ce courant, qui compte également principalement l’Oeuvre française et le Renouveau français, a rassemblé quasiment 1.000 personnes lors du « Congrès nationaliste » le 24 mai en banlieue parisienne).

Pour bien comprendre la différence entre ces deux courants du mouvement qu’est le fascisme, on peut consulter l’article Psychologie de masse du fascisme : la lente construction actuelle d’un fascisme français.

Partager cet article

Repost 0
Published by Action Antifasciste
commenter cet article

commentaires