Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 06:01

À l’heure actuelle, l’ambiance en Europe centrale est de plus en plus nationaliste, antisémite et pogromiste.

En Hongrie, un cimetière juif a été profané ces derniers jours, plus précisément à Balassagyarmat. Selon des témoins, un groupe de huit jeunes (hommes et femmes) s’est introduit dans le cimetière de nuit pour renverser et briser plusieurs pierres tombales. Huit personnes impliquées dans une profanation antisémite, cela fait beaucoup, et cela est bien peu discret…

Ce type d’actions rentre dans un cadre de développement fulgurant d’une extrême-droite ultra-nationaliste en Hongrie, où les dimensions antisémite et anti-tzigane sont extrêmement fortes, et où la référence historique principale consiste en les Croix Fléchées.

Les sorties antisémites et anti-tziganes de responsables du parti Jobbik se succèdent donc à un rythme effréné, de même que les incidents impliquant la Garde Magyare, sa milice officiellement dissoute il y a quelques mois.

Ajoutez à cela un climat de guerre larvée entre la « Grande Hongrie » et la Slovaquie, saupoudrez de lois bafouant les droits démocratiques de la minorité hongroise en Slovaquie et de la minorité slovaque en Hongrie, faites cuire à base de cocktails Molotov lancés contre l’ambassade slovaque… et vous avez un tableau de la situation en Hongrie.

En Autriche également, l’extrême-droite se structure autour du nationalisme et de l’antisémitisme. Cette semaine, le chef du FPÖ dans la province de Vorarlberg a ainsi traité de « juif exilé d’Amérique » ("ein Exiljude aus Amerika") le conservateur du musée juif d’Hohenems. Celui-ci avait dénoncé une affiche de campagne du FPÖ.

En Allemagne, deux nazis de 32 et 47 ans viennent d’être inculpés pour avoir profané deux cimetières en Thuringe (ex-RDA). Les faits ont eu lieu en novembre dernier, contre les cimetières juifs de Gotha et Erfurt.

À Erfurt, ils auraient versé du sang de porc sur une plaque commémorative, près de l’entrée principale du cimetière. À Gotha, une tête sanguinolente de cochon a été accrochée à la Magen David dans le portail d’entrée du cimetière, tandis qu’une banderolle en tissu proclamait « Six millions de mensonges » ("6 Mil. Lügen"). Pour les âmes aguerries, on peut voir une photo prise en novembre dernier par ici.

On voit donc qu’il est de plus en plus courant que les nazis utilisent des cadavres de cochons dans leurs méfaits, comme la semaine dernière à Toul, ou comme en juin dernier en Hongrie (encore !) où des pieds de cochons ont été déposés dans des chaussures du mémorial de la Shoah, au bord du Danube. La barbarie nazie va ainsi de pair avec la barbarie contre les animaux, et la question animale doit donc devenir incontournable pour toute personne antifasciste.

Imaginer que l’antisémitisme ne traversera pas les frontières et ne se développera pas partout en Europe (de manière inégale, bien entendu), cela est pure illusion à l’époque de la crise capitaliste et de la marche au fascisme et à la guerre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Action Antifasciste
commenter cet article

commentaires