Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 06:00

Hapoel l’a toujours dit et répété : l’époque de crise générale qui s’ouvre est clairement l’époque de l’affrontement entre communisme et fascisme, entre socialisme et barbarie.

Par conséquent, à notre époque, les personnes qui n’assument pas une identité révolutionnaire terminent comme complices du fascisme. Hapoel a donc toujours faite sienne la formule de Staline, qui explique que « la social-démocratie et le fascisme sont deux frères jumeaux ».

L’actualité du fascisme vient encore confirmer cette thèse communiste.

Souvenez-vous : le 26 décembre 2008 au Zénith de Paris, le fasciste Dieudonné avait fait monter sur scène le négationniste Faurisson, afin de lui faire remettre le « prix de l’infréquentabilité et de l’insolence » par une personne déguisée en déporté juif.

Dieudonné et Faurisson ont donc été poursuivis pour insultes antisémites. Le procès s’est ouvert ce mardi 22 septembre, devant la 17ème chambre du tribunal correctionnel de Paris. Il a été requis un an de prison avec sursis et 10.000 € d’amende, et le jugement aura lieu le 27 octobre.

Mais souvenez-vous aussi : en juillet dernier, une librairie a été attaquée à Paris par des fascistes de la Ligue de Défense « Juive ». L’Action Antifasciste et Hapoel avaient aussitôt dénoncé l’attaque, mais en prévenant que la solidarité s’avérerait difficile, étant donné que la librairie « Résistances » était très poreuse aux thèses conspirationnistes et antisémites.

Le 8 juillet s’est tenu un rassemblement de « solidarité totale », qui regroupait toute la petite-bourgeoisie parisienne s’imaginant d’extrême-gauche, du NPA de Besancenot au PCF, en passant par l’Union « Juive » Française pour la Paix… et un certain avocat niçois jusqu’alors inconnu, John Bastardi-Daumont, qui a également lancé une pétition pour la dissolution de la LDJ.

L’Action Antifasciste et Hapoel avaient alors alerté le soir même qu’il se pourrait que cet avocat soit celui qui défendrait Faurisson le 22 septembre (dans l’affaire précédente, vous suivez ?).

Mais devant les pressions, les menaces de procès, les piratages, cette information avait totalement disparu, aussi bien des sites fascistes (qui l’avaient fièrement annoncée deux semaines avant le rassemblement à la librairie), que des sites sionistes (qui avaient repompé mot pour mot l’article d’Hapoel, à commencer par la LDJ : 1 – 2).

L’information avait disparu de partout… sauf de chez l’Action Antifasciste et de chez Hapoel !

Et qu’en est-il finalement ?

Eh bien c’est effectivement John Bastardi-Daumont qui a représenté le négationniste Faurisson, qui était absent ce mardi à son procès. Il a plaidé pendant environ dix minutes, pendant lesquelles il aurait même réussi à remettre en cause le jugement du tribunal de Nüremberg (en dix minutes !).

À la sortie de la salle d’audience, quand on lui a demandé si cela ne le gênait pas d’assurer la défense de Faurisson, Bastardi-Daumont aurait répondu : « Non, pas du tout. Je me spécialise dans les affaires pénales, ça m’intéresse et je suis fier d’avoir assuré cette défense. »

Il faut aussi savoir que ce John Bastardi-Daumont tient un blog, où il expliquait en août que « aucune société humaine ne s’organise par elle même, il faut l’intervention d’une volonté individuelle supérieure», ou encore que « si le fondement affiché et logique de 1789 est judéo chrétien, l’autre logique européenne, pré chrétienne, s’est constamment exprimée dans la culture, la philosophie, et l’art européen, malgrè la censure qui pesa sur elle depuis 2000 ans = la tradition indo européenne. »

Les choses sont donc on ne peut plus claires : de la libération nationale palestinienne à Faurisson, il n’y a qu’un seul pas pour la petite-bourgeoisie « de gauche » infestée d’antisémitisme.

Évidemment, on nous répondra que les personnes présentes au rassemblement ne savaient rien de ce personnage – ce qui est vrai. Mais ces mêmes personnes auront quand même défendu une librairie qui a invité Thierry Meyssan le complotiste et Gilad Atzmon l’Israelien antisémite, et qui avait en vitrine le livre de Paul-Éric Blanrue « Sarkozy, Israel et les Juifs ».

Qui donc a eu raison d’affirmer l’intransigeance avec l’antisémitisme ? Qui a été complice du fascisme et de l’antisémitisme ?

Voilà la vérité : l’Action Antifasciste a gardé le cap révolutionnaire, a dénoncé la tolérance avec le fascisme et l’antisémitisme, et n’a jamais perdu de vue le principe de servir le peuple – y compris les masses populaires juives.

À l’opposé, la petite-bourgeoisie parisienne s’imaginant d’extrême-gauche a largement applaudi l’avocat de Faurisson, et a signé des deux mains sa pétition, tout en niant obstinément la dimension antisémite : elle s’est faite complice du fascisme.

Nous disions à l’époque que nous ne voudrions pour rien au monde être à la place du NPA, du PCF, des Verts, du Parti de Gauche, de l’UJFP et de toute cette clique opportuniste de merde, quand les masses se soulèveront et demanderont des comptes.

Cette déclaration trouve tout son écho aujourd’hui, et les traîtres de l’UJFP devront assumer tout le mépris qu’ils méritent de la part des masses populaires juives.

Évidemment, nous ne nous attendons pas à voir subitement des autocritiques du NPA ou de l’UJFP, car la petite-bourgeoisie ne connaît pas la valeur de l’autocritique, qui aurait dû venir en janvier déjà. La social-démocratie « radicale » française ne s’effondre pas, elle ne fait que pourrir sur place, et son cadavre en décomposition nourrit les proto-nazis comme Dieudonné et Faurisson.

L’affaire de la librairie « Résistances » est le prototype même des tempêtes antisémites à venir, de ces crises qui vont se faire chaque fois plus régulières et plus exacerbées. Il est donc maintenant temps de l’étudier et d’en comprendre la portée ; c’est pourquoi Hapoel rappelle cette compilation, qu’il est absolument nécessaire d’assimiler.

Il est également temps de comprendre quelles sont les forces politiques capables d’analyser notre époque, de balayer la social-démocratie, et d’écraser le fascisme ; quelles sont ces forces qui se forgent et s’affermissent dans le feu des batailles contre l’opportunisme social-démocrate et les offensives politiques du fascisme.

Juif ! Juive !
La seule alternative, c’est socialisme ou barbarie !
Balaie la social-démocratie, écrase le fascisme !
L’Action Antifasciste est ton organisation !

[Un débat se tient sur le Forum Antifasciste à propos du procès Dieudonné - Faurisson et de ce document.]

Partager cet article

Repost 0
Published by Action Antifasciste
commenter cet article

commentaires